Indemnisation d’une victime française d’accident de la circulation au Cambodge

COMMISSION D’INDEMNISATION DES VICTIMES D’INFRACTIONS (CIVI)

 

Vivant et travaillant au Cambodge, un français est victime d’un grave accident en conduisant son scooter.

Violemment percuté par une voiture il ne peut éviter une amputation transtibiale.

J’ai saisi en son nom la Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions (CIVI) de Paris d’une demande d’indemnisation.

Le Fonds de Garantie des victimes d’actes de Terrorisme et d’autres Infractions (FGTI) accepte de prendre en charge ses préjudices, de lui verser une indemnité provisionnelle et accepte la mise en place d’une expertise médicale pour déterminer l’ensemble de ses préjudices.

Rapidité et efficacité du système d’indemnisation prévu par les articles 706-3 et suivants du code de procédure pénale permettant aux victimes d’infractions à l’étranger, sous certaines conditions, de voir leur dommage corporel indemnisé en France par le FGTI.

J’ai défendu ou défends actuellement les intérêts de nombreuses victimes françaises d’infractions (agressions ou accidents) survenues notamment au Cambodge, Thaïlande, Vietnam, Birmanie, Malaisie, Indonésie, Laos, Inde, Hong Kong, Australie et Nouvelle-Zélande.